Cela faisait vingt ans, que les vingt-huit immeubles des Oriels n'avaient pas vu un coup de pinceau. Les travaux de ravalement ont commencé la semaine dernière…

« C'est un gros chantier puisque nous avons dix-sept petits immeubles à traiter ainsi que les trois grandes tours et les petits immeubles situés au-dessus des commerces », expliquaient, mardi matin, Christian le Risbe, conducteur de travaux, et Christophe· Confais, chef de chantier.
D'une durée de douze mois, ce chantier comprend également la rénovation des halls d'entrée (carrelage et plafonds).

Pour l'heure, les ouvriers finalisent l'installation des échafaudages dans le haut de la cité.
Isolation thermique :
« Nous descendrons au fur et à mesure. En plus de la mise en couleurs des façades, nous procédons à leur isolation thermique », dit encore Christian le Risbe.
L'entreprise Jean-Claude Pigeon, de Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine), emploiera vingt personnes sur le site au plus fort des travaux. Un chantier d'une valeur de 2.495.000 € financés par l'office HLM et l'Agence nationale de rénovation urbaine.

Extrait de l'écho Républicain
Jeudi 28 avril 2013

 

Télécharger l'article

echo-republicain-chantier-dreux.pdf (33.81 Ko)

Étiquettes:Presse

Partager cet article :

Articles similaires